GRÈCE : UN ACCORD ET DÉJÀ LA PROMESSE DE PLUS DE JUSTICE SOCIALE

Les créanciers de la Grèce ont acté vendredi la fin des programmes d’aide qui pèsent sur elle depuis 2010, étape «historique» que le Premier ministre Alexis Tsipras a saluée par le port inédit d’une cravate, tout en annonçant un tournant vers plus de justice sociale.
L’accord vise à permettre à la Grèce de quitter comme prévu la tutelle de ses créanciers – zone euro et Fonds monétaire international (FMI) – le 20 août.

Il comprend un allègement de sa dette (178% du PIB, le niveau le plus élevé en Europe), via des allongements de périodes de remboursement, pour l’aider à assurer sa crédibilité sur les marchés.

«Nous avons trouvé un accord historique sur la dette grecque», a aussitôt réagi le Premier ministre grec Alexis Tsipras, tout en se voulant réaliste : «Nous ne devons pas pour autant détruire le chemin parcouru sur les réformes et sur les efforts budgétaires».

M. Tsipras, issu de la gauche radicale et qui avait toujours refusé de porter une cravate, tant que son pays serait sous le joug des créanciers, est apparu pour la première fois avec un tel accessoire, vendredi soir devant les députés de sa coalition, lors d’un discours plein d’émotion dans le centre d’Athènes.

Il a cependant retiré cette cravate bordeaux en fin de discours, arguant que le peuple grec avait «gagné une bataille mais pas la guerre» et qu’il ne la remettrait désormais qu’à chaque nouvelle victoire.read more MiamiTight

No Comments Yet.

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.