Le comédien avait fait appel à ses services en octobre 2016 pour des séances de kinésithérapie. Effectuées à son domicile de Malibu, en Californie, il aurait demandé au masseur de lui toucher ses parties génitales à deux reprises, car il «des douleurs ou une gêne».

Il lui aurait alors pris la main pour le forcer à toucher ses testicules. Le masseur aurait expliqué aux autorités qu’il avait répété ce geste quelques instants plus tard en lui faisant cette fois toucher son pénis.

Le comédien, qui voyait les refus du professionnel se multiplier, aurait insisté en tentant de l’embrasser et de le toucher de manière impromptue avant de lui proposer une relation sexuelle.

LES ACCUSATIONS SE MULTIPLIENT

Face à cet épisode, le masseur demande aujourd’hui des dommages et intérêts après «le comportement de Kevin Spacey», responsable de «conséquences directes sur sa situation financière» et qui «a fait d’autres dégâts».

Dans le sillage du mouvement #MeToo, les accusations contre Kevin Spacey s’étaient multipliées. De nombreux hommes avaient raconté leur histoire personnelle, affirmant avoir été harcelé sexuellement par l’acteur.