LAURENT GBAGBO ET CHARLES BLÉ GOUBÉ SONT SORTIS DE PRISON

La Chambre d’appel de la Cour pénale internationale (CPI) a ordonné, vendredi 1er février, la mise en liberté conditionnelle de l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo et de son ancien bras droit, Charles Blé Goudé.

« La Chambre d’appel a décidé à l’unanimité l’ajout d’un ensemble de conditions qui assortissent la mise en liberté » de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, dont l’obligation de résider dans un Etat membre de la CPI en attendant un éventuel procès en appel, a déclaré le juge président de la CPI, Chile Eboe-Osuji.

Les juges n’ont pas précisé le pays les qui accueillerait, ni si un retour de l’ancien président dans son pays était envisageable. La Belgique, où séjourne la seconde épouse et le fils de Laurent Gbagbo, aurait accepté, au lendemain de l’acquittement, d’accueillir Laurent Gbagbo, d’après Mamadou Touré, le ministre ivoirien de la Promotion de la jeunesse, s’exprimant sur les ondes de Radio France Internationale (RFI)

No Comments Yet.

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.